L’ACEP rencontre le président du Conseil du Trésor

le 22 janvier 2020

Photo With Duclos 3

 

(Cet article a été corrigé le 23 janvier, 2020)

22 janvier 2020 – OTTAWA – Jeudi dernier, 16 janvier, une délégation de l’Association canadienne des employés professionnels (ACEP) menée par son président, Greg Phillips, a rencontré le président du Conseil du Trésor (CT), l’honorable Jean‑Yves Duclos, et les membres de son équipe. Aussi présent lors de cette rencontre, Monsieur Greg Fergus, le secrétaire parlementaire du président du Conseil du Trésor et de la ministre du Gouvernement numérique.

Les dernières rencontres entre l’ACEP et la présidence du SCT pour discuter de questions affectant les membres de l’Association remontaient à plusieurs années. C’est d’ailleurs à la demande de l’Association que l’entretien a eu lieu et les discussions ont porté avant tout sur Phénix, la réforme du régime de pension, le processus de négociation collective et les relations et consultations avec les syndicats. Il a également été question de la tenue d’autres rencontres.

[Traduction] « Il était primordial d’avoir cette rencontre avec le ministre Duclos et son équipe pour soulever des questions qui importent à nos membres et faire en sorte qu’elles figurent en tête de son programme avant que la Chambre des communes reprenne ses travaux la semaine prochaine » a déclaré Greg Phillips. « Il s’agissait de la première d’une série de rencontres que l’ACEP compte avoir avec des acteurs clés de la scène fédérale – ministres, députés de la majorité et porte-parole de l’opposition – dans la poursuite de nos efforts pour mettre le gouvernement face à ses responsabilités. »  


Phénix au nombre des questions discutées

Malgré quelques améliorations, les effets de l’échec retentissant du système de paye Phénix continuent d’être ressentis par des milliers de syndiqués de l’ACEP. Cette dernière a profité de la rencontre pour communiquer à ses interlocuteurs les frustrations éprouvées par ses membres en raison de difficultés récurrentes causées par ce système défaillant; dans la foulée, elle a pressé le ministre Duclos de rester très engagé dans ce dossier et de procéder de toute urgence au remplacement de Phénix.

La réforme du régime de retraite figurait également au sommet des préoccupations examinées lors de la rencontre. Ces dernières années, les gouvernements libéraux et conservateurs ont parlé de réformer les régimes de pension de la fonction publique, ce qui a sonné l’alarme au sein de la communauté de la fonction publique. En octobre 2016, le précédent gouvernement libéral avait déposé le projet de loi C‑27 — qui n’a jamais été adopté, parce que mort au Feuilleton lors du déclenchement des élections fédérales en septembre 2019. Toutefois, pendant la campagne électorale, des rumeurs ont circulé selon lesquelles certains partis étaient disposés à rouvrir le dossier. L’ACEP a clairement signifié au ministre Duclos que toute suggestion de modification au régime de retraite n’était pas envisageable, et que tout projet visant à transformer les régimes de pension à prestations définies de la fonction publique fédérale en régimes à cotisations définies se heurterait à une farouche opposition.

Après avoir passé en revue le dernier cycle de négociations collectives avec le ministre Duclos, l’ACEP a recommandé la création d’un comité mixte chargé de procéder à un examen post mortem afin que des règles de négociation claires puissent être adoptées avant le début du prochain cycle de négociation, de façon à diminuer le risque de rupture des communications en cours du processus. Lors des dernières négociations, les membres de l’équipe représentant l’ACEP ont déploré l’absence d’accord sur des points essentiels, notamment sur les questions procédurales; cette lacune a provoqué des retards et des frustrations inutiles et a forcé les parties à recourir au service de médiation de la Commission des relations de travail et de l’emploi dans le secteur public fédéral.

Jusqu’à présent, l’ACEP s’est montrée très ouvertement critique à l’endroit du gouvernement pour son omission de consulter les syndicats. Devant le ministre Duclos, elle a tenu à réitérer ce point en ne manquant pas d’observer que Phénix était l’illustration par excellence de ce que pouvait entraîner ce genre d’erreur. L’ACEP a néanmoins tenue à reconnaitre les efforts du Secrétariat du Conseil du Trésor pour engager des discussions constructives, tout en exhortant le ministre à faire preuve de bonne volonté en veillant à ce que le gouvernement consulte régulièrement les organisations syndicales au sujet des projets et initiatives susceptibles d’avoir des répercussions sur les fonctionnaires fédéraux. À cet égard, les initiatives Au-delà de 2020 et Milieu de travail axé sur les activités et les futurs sondages auprès des fonctionnaires fédéraux ont été cités comme des points de départ indiqués.

Au cours de la rencontre, les deux camps se sont aussi penchés sur quelques autres questions supplémentaires, mais ils se sont avant tout engagés à se réunir à nouveau pour discuter de possibles solutions à certains enjeux et problèmes récurrents.


Un nouveau départ dans les relations entre l’ACEP et le gouvernement

En 2020, l’ACEP espère accroître considérablement ses interactions avec le gouvernement pour veiller à ce que les intérêts de ses membres continuent de figurer au nombre des priorités du gouvernement. L’entretien avec le ministre Duclos a marqué le lancement d’une série de rencontres qui auront lieu avec les principaux députés de la majorité et porte-parole de l’opposition. Beaucoup de ces réunions se dérouleront à Ottawa, mais l’ACEP s’emploie aussi à organiser des rencontres avec des députés engagés dans diverses circonscriptions du pays au cours des semaines de relâche parlementaire.

Restez au courant de l’évolution des relations entre l’ACEP et le gouvernement et des activités de représentation liées à l’intensification de nos efforts pour défendre vos intérêts.  

 

Présents à la réunion

Représentants de l’ACEP :

Greg Phillips      -             Président

Claude Danick   -             Directeur des politiques

Dina Epale        -             Conseiller principal en plaidoyer et affaires publiques

 

Représentants du SCT :

L’hon. Jean-Yves Duclos     Président du Conseil du Trésor du Canada

Greg Fergus                     Secrétaire parlementaire du président du Conseil du Trésor du Canada et

Ministre du Gouvernement numérique

Marjorie Michel                 Chef de cabinet du président du Conseil du Trésor

Dylan Marando                 Directeur des politiques du président du Conseil du Trésor