Solidarité syndicale à grande échelle

Première au Canada: les principaux agents négociateurs des employés du gouvernement fédéral ont décidé d'unir leurs efforts pour contrer l'offensive du gouvernement conservateur visant à faire régresser les droits des employés fédéraux.

Les concessions exigées présentement par le gouvernement fédéral à la table de négociation découlent directement du projet de loi C-4 adopté en décembre 2013. Cette législation attaque les droits des employés du gouvernement à la négociation collective et à la représentation syndicale en plus d'éliminer d'importantes protections en matière de santé et de sécurité. Le président du Conseil du Trésor, Tony Clement, a été clair sur ce point. Le but de la loi C-4 est de modifier les relations de travail dans la fonction publique de façon à ce que le gouvernement puisse imposer sa volonté aux travailleurs et travailleuses.

Devant l'ampleur de cette attaque sans précédent dans l'histoire moderne des relations de travail au Canada, les agents négociateurs (voir la liste ci-dessous) ont signé une entente formelle afin de protéger les droits de leurs membres.  Par cette entente, ils se sont engagés à consacrer les ressources financières et humaines qui seront nécessaires et à recourir aux tribunaux dans les cas opportuns. Une demande de contestation constitutionnelle de certaines parties de C-4 a déjà été présentée à la Cour supérieure de l'Ontario.

Pour le moment, la lutte se déroule principalement à la table de négociation. Les agents négociateurs ont décidé ensemble de rejeter catégoriquement toute tentative de l'employeur d'imposer des concessions aux conventions collectives, y compris au chapitre des congés de maladie.

Pour le président de l'ACEP, Claude Poirier, une solidarité sans faille au cours des négociations contractuelles est un élément clef dans la lutte contre les concessions que le gouvernement essaie d'imposer à ses membres: « Nous faisons face à un employeur qui dispose de ressources immenses pour imposer sa volonté pendant ces négociations, a déclaré Poirier. C'est pourquoi, nous, les agents négociateurs, devons unir nos ressources afin de créer un contrepoids efficace à la force du gouvernement et ainsi protéger les droits des travailleurs fédéraux. » 

Dans un avenir rapproché, d'importantes campagnes de sensibilisation seront lancées tant auprès des membres que du grand public afin d'expliquer la portée réelle de la réforme que le gouvernement conservateur veut imposer dans le domaine des relations de travail au Canada. Cette réforme attaque des droits fondamentaux des travailleurs fédéraux, comme la liberté d'expression et d'association.

Du côté de l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada, on estime que le gouvernement a comme but non seulement d'imposer des compressions budgétaires, mais aussi d'enlever aux travailleurs l'autonomie et les droits que les syndicats du secteur public défendent et font respecter depuis plus de 50 ans.

La présidente de l’IFPC, Debi Daviau, croit, «  que cette entente intersyndicale est très précieuse, sinon essentielle, si nous voulons continuer de travailler à l'avancement des droits des fonctionnaires. »

Les syndicats du secteur privé seront aussi interpellés. On leur demandera de communiquer avec leurs membres et le public en général afin d'exprimer publiquement leur opposition aux changements imposés par le gouvernement conservateur.

Les agents négociateurs ayant signé le pacte de solidarité :

• Association canadienne des agents financiers
• Association des juristes de Justice
• Association canadienne du contrôle du trafic aérien, section locale 5454
• Association canadienne des employés professionnels
• Association des pilotes fédéraux du Canada
• Guilde de la marine marchande du Canada
• Association des professeurs des collèges militaires canadiens
• Syndicat des agents de communications de la Garde côtière, section locale 2182
• Unifor, section locale 588-G
• Association des métiers des chantiers maritimes du gouvernement fédéral
• Conseil des métiers et du travail des chantiers maritimes du gouvernement fédéral (est)
• Conseil des métiers et du travail des chantiers maritimes du gouvernement fédéral (ouest)
• Fraternité internationale des ouvriers en électricité, section locale 2228
• Association professionnelle des agents du service extérieur
• Institut professionnel de la fonction publique du Canada
• Alliance de la Fonction publique du Canada
• Association des employés du Conseil de recherches

cieu

Manifestation le 15 septembre à Ottawa Des syndiqués ont manifesté devant les bureaux du Conseil du Trésor le 15 septembre afin de protester contre les changements proposés au régime de congés de maladie.