Résumé de la présentation de David MacDonald : Précarité de l’emploi dans la fonction publique

le 16 décembre 2015

Youth _f (1)

M. David MacDonald, chercheur principal au Centre canadien de politiques alternatives, s’est adressé à un public composé de jeunes professionnels et de fonctionnaires à l’administration centrale de l’ACEP au sujet de l’emploi temporaire, de la sous‑traitance et d’autres tendances au sein du secteur public. M. MacDonald a d’abord souligné que les jeunes travailleurs dans tous les secteurs partout au Canada sont beaucoup plus susceptibles d’être embauchés en tant qu’employés temporaires que les membres de la population générale. 

En outre, depuis 2010, lorsque les gouvernements fédéral et provinciaux ont commencé à mettre en œuvre des budgets spartiates, la proportion de jeunes qui occupent des emplois temporaires dans l’ensemble du Canada a augmenté plus rapidement que le nombre de membres de la population générale affectés à ce type d’emplois. La tendance a été tout aussi marquée dans le secteur public aux échelons fédéral, provincial et municipal. Autrement dit, les jeunes travailleurs actuels du secteur public sont beaucoup plus susceptibles d’être embauchés pour une période déterminée, en tant qu’employés occasionnels ou selon d’autres formes d’ententes contractuelles précaires que les générations précédentes d’employés du gouvernement. En même temps, le nombre de postes temporaires et de postes permanents a diminué dans le secteur public fédéral depuis 2010. 

M. MacDonald a également parlé de la nature changeante de la sous‑traitance au sein du secteur public fédéral, qui est de plus en plus associée à la normalisation de l’embauche de travailleurs temporaires par l’intermédiaire de grandes agences de conseils. L’emploi au sein du gouvernement serait privatisé efficacement au moyen d’un autre mécanisme.

Après la présentation, les membres de l’auditoire ont discuté des répercussions de ces tendances. Ils étaient notamment préoccupés par le fait que, souvent, les travailleurs qui s’intègrent au secteur public en tant qu’employés temporaires ne sont pas syndiqués ou ont très peu de contacts avec les syndicats. Ces employés pourraient ainsi être particulièrement vulnérables. Du point de vue du travail, cela pourrait également nuire encore davantage à la santé et au dynamisme des organisations syndicales du secteur public. En outre, les membres de l’auditoire ont défini des secteurs où des recherches approfondies s’imposent, particulièrement en ce qui concerne les tendances générationnelles au sein du secteur public fédéral.

L’événement était parrainé par le Comité d’éducation de l’ACEP en collaboration avec le Comité consultatif des jeunes membres (CCJM) et avec le caucus intersyndical des jeunes nouvellement formé. Les travailleurs syndiqués et non syndiqués du secteur public étaient invités à y participer. Pour obtenir de plus amples renseignements concernant la manière de collaborer avec l’ACEP à cet égard, veuillez communiquer avec Wayne Fan : CAPE.YMAC@gmail.com