Pourquoi vous devez dire « oui » à la structure progressive des cotisations

le 17 juin 2016

Dues _header _op 3_f

Nous sommes fiers d’annoncer notre appui unanime à la proposition de structure progressive des cotisations. La structure actuelle de l’ACEP passerait d’une structure à taux fixe à un pourcentage fixe du salaire des membres. Nous demandons à tous les membres de l’ACEP de voter EN FAVEUR de cette importante proposition, et ce, pour deux raisons.

Premièrement, la proposition d’imposer un pourcentage fixe de 0,75 % du salaire mensuel nous paraît la plus équitable. En effet, elle tient compte des différences de revenus entre les membres et reflète les valeurs de notre régime fiscal actuel, de nature progressive. Ainsi, nous verserions tous une juste part de notre salaire au financement d’un intérêt commun. Le pourcentage de salaire que les membres de l’ACEP verseraient en cotisations en vertu de l’option proposée resterait l’un des plus faibles de toute la fonction publique. Une telle structure progressive a déjà été instaurée par d’autres syndicats de la fonction publique, dont l’Association professionnelle des agents du service extérieur (APASE), l’Association des juristes de justice (AJJ) et l’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC), dont le taux imposé à leurs membres s’échelonne de 1,25 % à 2, 16 %.  

Ensuite, l’option proposée aiderait l’Association à combattre les pressions inflationnistes en indexant les cotisations aux salaires des membres. Le coût de diriger une organisation dédiée à protéger vos salaires, vos droits et vos avantages sociaux est assujetti aux mêmes tensions inflationnistes que tout autre bien ou service. La structure actuelle à taux fixe ne s’ajuste pas automatiquement en fonction de ces pressions et les revenus de l’Association s’en trouvent fragilisés. Le maintien du mécanisme actuel nous obligerait également à réclamer des augmentations de cotisation plus fréquentes, ou au besoin, alourdissant du même coût le fardeau administratif du syndicat, sans oublier les frais y afférant.

Même si le Comité consultatif des jeunes membres de l’ACEP est à l’origine de cette initiative, nous constatons qu’il s’agit d’une question de valeurs, allant bien au-delà de la composition de notre organisation ou de différences générationnelles. Dans le cadre de nos activités de promotion de cette structure progressive, nous avons rencontré de nombreux fonctionnaires, de différents ministères et organismes de la fonction publique, et à tous les niveaux, qui, comme nous, jugent que les cotisations doivent être proportionnelles au revenu. Nous tenons à remercier tous ceux qui nous ont appuyés, mais aussi tous ceux qui ne sont pas d’accord avec notre position et qui respectent les principes du dialogue ouvert et du débat respectueux.

Nous espérons que vous ferez avec nous la promotion d’un dialogue constructif et ouvert au sein de notre syndicat et, en vue du vote à venir, nous vous invitons à voter EN FAVEUR de la structure progressive des cotisations. 

Cordialement,

Le Comité consultatif des jeunes membres de l’ACEP
Association canadienne des employés professionnels