Semaine de la Fierté Ottawa 2019

le 19 août 2019

Photo 1497133163437 71Eda3fd6972

Cette semaine, nous soulignons l’édition 2019 de la Semaine de la fierté à Ottawa, 33 ans après le premier défilé en 1986 et 50 ans après la décriminalisation de l’homosexualité au Canada, avec l’adoption du projet de loi C‑150 en 1969. Grâce aux efforts déployés par les activistes du mouvement de la fierté, l’opinion publique a grandement évolué et soutient aujourd’hui les droits de la communauté LGBTQ2+ au pays.

Aujourd’hui, les Canadiens de la communauté LGBTQ2+ bénéficient des mêmes droits et protections juridiques que les autres Canadiens, et ce, grâce à certaines décisions rendues par les tribunaux en vertu de l’article 15 de la Charte canadienne des droits et libertés. Au fil du temps, des gains ont été réalisés sur les plans de la protection contre la discrimination, de la reconnaissance des mariages entre conjoints de même sexe (2005) et du droit d’adopter des enfants (la Colombie-Britannique a été la première province à l’autoriser en 1996, et le Nunavut, le dernier, en 2011), entre autres.

Le gouvernement canadien a également souligné et confirmé l’importance des enjeux de cette communauté en créant le Secrétariat LGBTQ2 et le poste de conseiller spécial du premier ministre sur les enjeux liés à la communauté LGBTQ2 afin d’élaborer des politiques et initiatives qui feront avancer les droits de cette communauté à travers le pays.

Égalités des droits en milieu de travail

Comment cela se traduit‑il en milieu de travail? Premièrement, la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité ou l’expression de genre au travail est interdite, partout au pays. À la fonction publique fédérale, les employés qui appartiennent à la communauté LGBTQ2+ bénéficient des mêmes protections que les autres employés fédéraux contre la discrimination, le harcèlement et la violence en milieu de travail.

En outre, la position du gouvernement fédéral sur la diversité et l’inclusion et la Loi sur l’emploi dans la fonction publique établissent l’obligation et l’engagement fermes du gouvernement d’inclure tous les membres de la communauté LGBTQ2+ et de les aider à s’épanouir au sein de la fonction publique.

Un travail en cours

Même si nous pouvons être fiers de notre société et de notre gouvernement pour son appui aux droits de la communauté LGBTQ2+, bon nombre de ses membres éprouvent toujours des difficultés en milieu de travail en raison de leur orientation sexuelle et de leur identité ou expression de genre. La discrimination sous toutes ses formes doit être combattue et éliminée.

L’ACEP profite de la Semaine de la fierté à Ottawa pour demander à tous de se dresser contre la discrimination et la violence envers les membres de la communauté LGBTQ2+, mais également de célébrer notre diversité et de promouvoir l’acceptation.

La communauté LGBTQ2+ doit être accompagnée et célébrée afin que l’on puisse changer les perceptions à son égard et favoriser l’acceptation, tant en milieu de travail que dans la société. Personne ne devrait se sentir diminué ou souffrir en raison de son orientation sexuelle, de son identité ou de son expression de genre. En outre, la diversité en milieu de travail est un avantage qu’il faut s’employer à renforcer.

Pour cette raison, depuis les deux dernières années, l’ACEP soutient le défilé de la fierté à Ottawa et y prend part. Cette année, divers événements seront organisés dans la région de la capitale nationale. Pour clore la Semaine, je marcherai aux côtés d’autres dirigeants syndicaux dans le cadre du défilé du 25 août afin d’afficher notre soutien à la cause et de sensibiliser la population.

Nous espérons que vous serez des nôtres pour appuyer la communauté LGBTQ2+ cette semaine! Faites passer le mot!

Je vous souhaite à tous une Semaine de la fierté inspirante. 

Greg Phillips
Président de l’ACEP

Pour plus d’information sur les événements en lien avec la Semaine de la fierté, visitez www.ottawacapitalpride.ca.