Mise à jour sur Phénix: Le gouvernement a fait preuve de négligence

le 30 mai 2018

Le vérificateur général, Michael Ferguson, a déposé hier au Parlement le dernier rapport sur le système de paie Phénix. Dans son rapport, le vérificateur général a enfin confirmé ce que nous disions au gouvernement depuis deux ans. Le rapport démontre que le gouvernement a fait preuve de négligence non seulement dans l’élaboration de Phénix, mais aussi dans sa mise en œuvre.

Selon M. Ferguson, « l’échec du système de paie de la fonction publique fédérale est le résultat d’une “culture gouvernementale” qui empêche d’aider les gens. Pour les responsables de Phénix, ce qui comptait était de respecter le budget et l’échéancier du projet, plus que ce que le système devait faire. »

Dans cette culture de la fonction publique, plus de la moitié des employés (52 %, d’après le SAFF de 2017) craignent de subir des représailles s’ils intentent un recours officiel. Ce chiffre ne faisant qu’augmenter, cela peut facilement engendrer une situation où ces mêmes employés craignent de dénoncer l’orientation actuelle des projets sur lesquels ils travaillent, de crainte que cela ait une incidence sur leur cheminement de carrière. Compte tenu de l’application de la GRFP et d’un système de promotion trop axé sur la recommandation du superviseur actuel, il n’est pas étonnant que cette culture institutionnalisée d’« aversion pour le risque » se soit non seulement installée, mais ait aussi été encouragée à s’enraciner.

 « Encore une fois, le gouvernement n’a pas écouté les nombreux avertissements du personnel de Miramichi, de ses employés et des syndicats », a déclaré M. Phillips. Il a ajouté : « Tout cela aurait pu être évité si le gouvernement avait pris le temps de bien mettre le système à l’essai. Malheureusement, ce sont les vaillants fonctionnaires fédéraux qui paient maintenant le prix. »

L’ACEP espère que cette expérience servira de leçon au gouvernement. C’est quelque chose qui ne devrait jamais se produire au gouvernement fédéral. Nous espérons qu’à l’avenir, il fera un effort conscient pour écouter les syndicats et travailler en collaboration avec eux.

« Nous continuerons d’exiger que nos membres reçoivent tout ce qui leur est dû », a déclaré M. Phillips.

Nous vous tiendrons au courant des développements à ce sujet.