Le groupe Économique et services de sciences sociales de l’ACEP vote en faveur d’une nouvelle convention collective

le 18 juillet 2019

Site Logo EN

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE:

Le groupe Économique et services de sciences sociales de l’ACEP vote en faveur d’une nouvelle convention collective

Pour diffusion immédiate

Consultez le document général portant sur les dispositions de l’entente de principe : téléchargez le fichier PDF.

Ottawa – L’Association canadienne des employés professionnels (ACEP) a annoncé aujourd’hui que les membres du groupe Économique et services de sciences sociales, également appelé le groupe professionnel EC dans la fonction publique fédérale, ont voté majoritairement en faveur d’une nouvelle convention collective.

Environ 97 % des membres se sont prononcés en faveur de l’entente.

L’entente profitera à tous les 16 000 membres du groupe EC représentés par l’ACEP.

L’entente de principe a été conclue avec le Secrétariat du Conseil du Trésor le 3 juin 2019 et a été soumise au vote peu de temps après. L’entente prévoit d’importantes améliorations à la convention collective du groupe EC, et bonifie les avantages liés à la rémunération, aux congés parentaux, au congé pour obligations familiales, au bien‑être et au harcèlement en milieu de travail, à la violence conjugale et à la formation linguistique, et des dispositions spéciales pour la transition des membres civils de la GRC à la fonction publique, entre autres choses.

« Dès le début de mon mandat, j’ai tenu à ce que notre équipe de négociation arrive à conclure la meilleure convention collective possible pour nos membres, et ce, dans un délai raisonnable », a déclaré le président de l’ACEP, Greg Phillips. « Nous sommes heureux de constater qu’une très grande majorité des membres qui ont voté ont appuyé l’entente de principe. Celle-ci a été conclue au terme d’une rude bataille et après des mois de travail intense de la part de notre équipe de négociation, qui mérite tous nos remerciements et notre reconnaissance pour ce résultat positif. »

Après la conclusion de l’entente de principe, l’ACEP a tenu une assemblée générale spéciale pour recueillir les points de vue et les avis des membres au sujet de l’entente et pour répondre à leurs questions et à leurs préoccupations. Par la suite, les membres ont eu l’occasion de se prononcer sur l’entente pendant une période de scrutin de deux semaines.

L'ACEP prévoit de signer la convention collective au cours de la deuxième moitié du mois d'août et celle-ci entrera en vigueur le jour de la signature, sauf pour la rémunération rétroactive qui remonte au 22 juin 2018.

Faits saillants généraux de l’entente : 

La nouvelle entente prévoit les ajustements salariaux suivants :

Les parties se sont également entendues sur un ajustement au marché de 0,8 % à partir du 22 juin 2018 et de 0,2 % à partir du 22 juin 2019.

Les parties se sont également entendues sur des dispositions pour cette ronde, et cette ronde seulement, en ce qui a trait à la mise en œuvre de la convention collective. Les systèmes RH et non le système de paie Phénix seront utilisés pour calculer la paie rétroactive. La période de mise en œuvre a été prolongée de 30 jours et en échange, chaque membre du groupe EC recevra 400 $.

Si, exceptionnellement, un employé ne reçoit pas son salaire rétroactif pendant la période de mise en œuvre de 180 jours, il recevra 50 $ le 181e jour, et recevra un autre 50 $ trois mois plus tard, ainsi qu’à la fin de chaque période de trois mois par la suite, au besoin, jusqu’à un maximum de 450 $.

-FIN-

Personne-ressource : 

Katia Thériault
Directrice des communications 
Association canadienne des employés professionnels (ACEP) 
4ème étage-100 rue Queen/ 4th Floor-100 Queen Street
Ottawa (Ontario) K1P 1J9
Tél : 613-236-9181 poste 225
Cellulaire : 613-818-1840