L'ACEP et le Bureau de la traduction discutent d’intelligence artificielle

le 17 septembre 2019

Img 2677 002

Au cours des dernières semaines, l'ACEP a rencontré des membres de l'équipe de direction du Bureau de la traduction pour discuter d'intelligence artificielle (IA). L'ACEP souhaite particulièrement comprendre leurs intentions en matière de technologie de traduction.
 
Ces discussions ont été cordiales et collaboratives, chacun gardant l'esprit ouvert sur ce à quoi ressemblera l'avenir de la traduction. Les deux parties recherchent un équilibre entre la nécessité d'offrir aux Canadiens les meilleurs services possible et celle de reconnaître la complexité unique du travail accompli par les experts langagiers du Bureau.
 
L'ACEP croit que l'introduction de nouvelles technologies devraient être motivée par la nécessité de fournir aux experts langagiers du Bureau un soutien accru pour alléger leur fardeau et leur permettre de concentrer leur attention sur des tâches qui exigent leurs compétences particulières.
 
L'introduction de l'intelligence artificielle et de la technologie de traduction est traitée par l'article 33 de la convention collective du groupe TR, qui prévoit également une obligation pour l'employeur de tenir les employés informés des changements technologiques qui pourraient les toucher et de limiter leurs effets négatifs.
 
« Nous sommes conscients de l'intérêt accru du gouvernement pour l’intelligence artificielle, l’automatisation et les logiciels de traduction et voulons nous assurer qu’on comprenne bien les limites de la technologie » a déclaré Greg Phillips, président de l’ACEP. 
 
«Nous sommes satisfaits de nos échanges avec le Bureau de la traduction et du niveau d'engagement de l'équipe de direction jusqu'à maintenant, et sommes reconnaissants de leur volonté de participer à des réunions pour discuter de cette question. »
 
À sa demande, l'ACEP et le Bureau de la traduction ont formé un groupe de travail qui se réunit maintenant chaque mois. Les membres du groupe sont les suivants :
 

 
L'intérêt de l'ACEP pour cette question a été traité dans un article publié récemment dans le Hill Times le 21 août 2019. Téléchargez l’extrait de l’article portant sur l’ACEP (PDF).

 
Intérêt accru du gouvernement fédéral pour l'intelligence artificielle
 
Comme annoncé dans un communiqué récent, le gouvernement canadien poursuit son projet de numérisation. On s'attend à ce qu'il explore des façons de faire appel à l'IA et d'autres technologies pour réduire les coûts, accroître l'efficacité et la productivité afin de mieux servir les Canadiens.

L'ACEP tiendra les membres informés des dernières nouvelles concernant cet enjeu et veillera à ce que le gouvernement fasse preuve de prudence alors qu'il explore l'adoption de nouvelles technologies dans le milieu de travail. 
 
Faites-nous part de vos réflexions et de vos impressions concernant ce sujet à l'adresse suivante : info@acep-cape.ca.