Jour de la Terre 2020

le 22 avril 2020

Notre maison est une planète où la vie est florissante, diverse et colorée. La Terre est riche d’une nature splendide, un chef-d’œuvre qu’on prend plaisir à découvrir et dont on aime se rapprocher lorsqu’on cherche un peu de réconfort, de calme et de détente. Si nous parvenons à détourner un instant notre attention de notre isolement forcé, nous constaterons que la nature peut avoir un effet thérapeutique qui nous fait le plus grand bien.

La pandémie a son lot d’effets très dévastateurs sur la population et l’économie, mais elle donne aussi lieu à des changements inattendus dans notre habitat. Par exemple, on a observé une baisse soudaine des émissions de carbone (article en anglais); en Chine, les émissions de CO2 ont chuté de 25 % et à New York, les émissions de monoxyde de carbone ont diminué de près de 50 % (article en anglais).

La population de diverses régions du monde constate que part endroits, le ciel est plus bleu, l’horizon est plus clair, l’eau est moins polluée et les espèces sauvages se réapproprient des endroits qu’elles avaient désertés. Le bruit a diminué dans les grandes villes, ce qui permet d’entendre les oiseaux et de profiter d’une meilleure qualité de l’air en ce début de printemps. La nature nous fait profiter de ses bienfaits lorsque nous pouvons vivre en harmonie avec elle.

Notre beau « point bleu pâle », comme l’a appelé l’astronome réputé Carl Sagan, peut respirer à nouveau et nous offrir une expérience sublime en cette période où notre âme et notre esprit ont besoin du réconfort que seule la nature peut procurer.

Chaque année, le 22 avril, nous célébrons le Jour de la Terre, qui nous amène à remettre en question nos comportements collectifs, nous sensibilise à l’environnement et nous fait réfléchir à des façons de protéger notre planète. Le thème de cette année est « l’action pour le climat » parce que notre planète a besoin d’une attention particulière et d’actions pour limiter et renverser le réchauffement climatique et la dégradation de l’environnement. 

Lorsque nous pourrons reprendre une vie normale, nous devrons à nouveau faire face à cette autre dure réalité et nous efforcer de changer nos habitudes pour protéger et préserver l’environnement.

La pandémie nous oblige à repenser nos façons de faire dans de nombreuses sphères de nos vies. Elle nous offre une belle occasion de revoir notre lien à l’environnement et de nous fait prendre conscience de ce qui est possible lorsque nous diminuons les niveaux de pollution.

À l’ACEP, nous tentons d’apporter notre contribution au changement. Voyez certaines des mesures que nous proposions l’an dernier dans notre article intitulé Le Jour de la Terre – changer nos habitudes une étape à la fois. Vous pouvez également lire la résolution sur le climat proposée par la section 524 et adoptée en 2018

En ce 50e anniversaire du Jour de la Terre, voyons ce que la pandémie nous a appris et cherchons à mettre en œuvre de meilleures stratégies pour l’environnement. Et pourquoi ne pas prendre quelques minutes aujourd’hui pour aller à l’extérieur et profiter de ce que la nature a à nous offrir. Notre moral ne s’en portera que mieux.