Brisez le silence et opposez-vous à l'homophobie, la transphobie et la biphobie

le 17 mai 2020

17 mai - Journée internationale contre l'homophobie, transphobie et biphobie

Le Canada a fait de grands progrès dans la promotion de l'égalité pour la communauté LGBTQ2 au cours de la dernière décennie. Cependant, des efforts continus sont nécessaires pour que les membres de cette communauté soient libérés de la stigmatisation sociale et se sentent en sécurité pour afficher pleinement leur identité dans la société et en milieu de travail.  Malheureusement, aujourd'hui encore, les lesbiennes, les gays, les bisexuels, les transsexuels et les intersexuels continuent d'être confrontés à la violence et à la discrimination, qu'il s'agisse d'intimidation, d'insultes, de harcèlement, de crimes motivés par la haine ou même de meurtre dans les cas extrêmes.

Selon une étude commandée par Telus en 2016, 33 % des Canadiens LGBTQ2 ont été victimes ou témoins de discrimination ou de harcèlement sur le lieu de travail en raison de leur orientation sexuelle. Un tiers de la population estime que leur lieu de travail n'est pas sûr et inclusif pour les employés gays et lesbiennes et 45 % estiment que leur lieu de travail n'est pas sûr et inclusif pour les employés transgenres.

Le 17 mai, le monde observe la Journée internationale contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie. Le thème de cette année est "Briser le silence". La campagne appelle les membres de la communauté LGBTQ2 à s'exprimer avec courage et à s’affirmer sans honte. Elle nous invite tous également  à les soutenir en  nous opposant à  l'homophobie, la transphobie et la biphobie.

Nous encourageons nos membres à jouer un rôle dans l'élimination de toutes les formes de discrimination, de stigmatisation et de peur des représailles auxquelles la communauté LGBTQ2 est confrontée.

Ne soyez pas un spectateur passif. Agissez. Opposez-vous.

L'ACEP est solidaire des membres de la communauté LGBTQ2. Nous sommes convaincus que chacun a le droit de travailler et de vivre dans un environnement sain et de se sentir à l'aise d'être soi-même sans craindre la discrimination, la violence, l'exclusion, les représailles ou la stigmatisation.