AGA 2018 « L’union fait la force »

le 14 décembre 2018

 

20181204 Capeagm 00019 Croped

AGA 2018
« L’union fait la force »

 

Pour la première fois dans l’histoire de l’ACEP, quatre présidents syndicaux se sont adressés à une salle comble à l’occasion de l’Assemblée générale annuelle 2018 de l’organisation, qui s’est tenue à Ottawa le mardi 4 décembre dernier. Les présidents Debi Daviau, de l’IPFPC, Dany Richard, de l’ACAF, et Chris Aylward, de l’AFPC, ont rejoint sur scène le président de l’ACEP, Greg Phillips, pour échanger leurs points de vue, devant plus de 160 participants, sur des enjeux auxquels sont confrontés tous les employés de la fonction publique fédérale.

Cette année, l’AGA s’est déroulée sur le thème de l’unité et de la force qui en découle, afin d’amener chacun à prendre conscience du pouvoir incroyable qui peut êt re engendré lorsque membres et partenaires font front commun. Cette vérité, Greg Phillips l’a soulignée dans son allocution de bienvenue : « Rien de ce que nous avons accompli dans les divers dossiers qui nous concernent — que l’on pense à Phénix, aux négociations collectives, aux avantages sociaux en santé et au mieux-être —, n’aurait été possible sans la participation directe ou indirecte de toute une communauté de gens comprenant les employés, les membres, le conseil exécutif national, les dirigeants de sections locales, les bénévoles et les autres organisations syndicales ».

Le programme de la soirée comportait une discussion avec les quatre présidents, suivie d’un examen des états financiers vérifiés de l’ACEP, de son budget et du texte d’une résolution proposée récemment.

Approches différentes, mais visions convergentes

Pour les membres de l’ACEP, la présence à l’AGA des présidents des trois autres syndicats représentant les fonctionnaires fédéraux a été l’occasion de prendre connaissance de différents points de vue concernant Phénix, l’activisme politique et la collaboration intersyndicale.

Premier à prendre la parole, Chris Aylward a traité de la nécessité de prendre part à la vie politique : « En tant que syndicats, nous devons être plus présents dans le paysage politique, nous devons obtenir l’engagement de nos membres, nous devons mobiliser davantage et avec plus d’efficacité, car il faut que nous ayons voix au chapitre et que nous commencions à nous faire entendre et respecter. » Il a aussi souligné l’importance de rappeler les élus à leur devoir lorsque ceux-ci ignorent les appels des syndicats et des membres et que les torts ne sont pas redressés.

Debi Daviau a proposé une approche complémentaire mettant l’accent sur l’importance d’entretenir des relations cordiales avec le gouvernement : « Nous continuerons de travailler dans un esprit de coopération; nous continuerons de nous comporter comme des partenaires et de faire les choses dans l’optique d’améliorer la vie de tous les fonctionnaires, et non uniquement celle de nos membres. » Après avoir traité dans le détail de la débâcle de Phénix, Debi a rappelé à l’assistance que, même si elle penchait généralement pour une approche de la négociation privilégiant la collaboration, il fallait à tout prix, dans ce cas précis, maintenir la pression sur le gouvernement pour trouver une issue à l’une des plus grandes crises jamais vécues par les fonctionnaires.

De son côté, Dany Richard a rappelé à tous que pour accroître leurs chances de succès sur tous les fronts, les représentants syndicaux devaient impérativement obtenir l’engagement et la mobilisation des membres. C’est par leur capacité à dynamiser les membres et les bénévoles et à les inciter à passer à l’action que les syndicats parviennent à provoquer des changements, et à ce chapitre, plus il y a de personnes qui s’engagent, mieux c’est. « L’union fait la force, c’est d’ailleurs pour cette raison que les regroupements syndicaux existent : unis, nous pouvons davantage. »

Toute la soirée, un esprit de camaraderie bien palpable a régné entre les quatre présidents syndicaux qui ont conclu l’événement en réitérant leur engagement à travailler de manière concertée, sous les applaudissements des participants.

Revue de l’année du président

Suite au débat, Greg Phillips a présenté un aperçu des accomplissements de la dernière année en plus de partager quelques mises à jour. Les sujets abordés ont inclus Phénix, la négociation collective, les leaders locaux, le comité consultatif sur la pension, le bureau de la traduction ainsi que les prestations portant sur la santé physique et mentale. Une revue plus détaillée sera offerte dans le Rapport du président de 2018 qui devrait être publié et partagé avec les membres au début de 2019.