Sondage du Conseil du Trésor auprès des employés

le 01 mai 1999

Il n'est pas nécessaire d'être un génie pour jauger l'état du moral des fonctionnaires fédéraux, mais il faut attribuer au Conseil du Trésor le mérite de vouloir sonder les profondeurs d'une fonction publique inquiète et angoissée. Les membres de l'Association et tous les fonctionnaires peuvent s'attendre à recevoir bientôt un questionnaire visant à sonder leur moral. Le lancement est censé avoir lieu à la fin de mai. Le sondage, conçu par Statistique Canada, donnera aux employés l'occasion d'exprimer leurs vues de façon complètement anonyme et confidentielle. Votre Association vous incite fortement à " dire les choses comme elles sont, " de commenter le Président, Bill Krause.

" Ce sondage du moral des fonctionnaires donnera à tous les employés l'occasion de faire connaître leurs expériences en milieu de travail, leurs frustrations et leur anxiété résultant des politiques à courte vue que l'employeur a adoptées au cours de la dernière décennie. Partout dans la fonction publique, les employés ont subi des gels salariaux importants, la suspension du droit à l'arbitrage, des menaces de lois de retour au travail, des mesures de représailles pour n'avoir pas accepté les politiques de l'employeur concernant le réaménagement des effectifs, des manquements aux promesses d'équité salariale et, aujourd'hui, des tentatives en vue de légitimer le vol de l'excédent du régime de pension. La possibilité, même éloignée, de gels salariaux à la suite de la mise en oeuvre de la Norme générale de classification ne pourrait qu'exacerber l'anxiété des employés. La seule question à laquelle le sondage ne peut répondre est de savoir si le gouvernement est disposé à écouter ses employés et à prendre les mesures nécessaires au cours d'une période assez longue pour rétablir un milieu de confiance et de compassion qui respecte les employés et leurs représentants, " de conclure Krause.