Lettre au premier ministre Stephen Harper et aux chefs de parti

le 28 janvier 2009

Le 23 janvier, les 18 syndicats représentant les employés du gouvernement fédéral ont envoyé une lettre à Michael Ignatieff, chef de l'Opposition officielle, Gilles Duceppe, chef du Bloc Québécois, Jack Layton, chef du Nouveau Parti Démocratique, Elizabeth May, chef du Parti vert, leur demandant de s’opposer à la loi spéciale sur la rémunération envisagée.

Le 26 janvier, les 18 syndicats ont envoyé une lettre au premier ministre Stephen Harper lui demandant que le gouvernement reconsidère la loi spéciale sur la rémunération envisagée.

Ces lettres ont pour but de souligner à tous les partis politiques que la loi spéciale sur la rémunération n’est pas nécessaire : les agents négociateurs et le Conseil du Trésor se sont entendus sur des rajustements salariaux très responsables à environ une demi-douzaine de tables et une récente décision arbitrale a accordé des rajustements salariaux correspondant à l’offre finale; plusieurs unités de négociation doivent aller en arbitrage.

L’ACEP convient que la loi n’est pas nécessaire et nous sommes partie aux lettres.

Lettre au premier ministre Stephen Harper

Lettre à Michael Ignatieff, chef de l'Opposition officielle et chef intérimaire du Parti libéral du Canada

Lettre à Gilles Duceppe, chef du Bloc Québécois

Lettre à Jack Layton, chef du Nouveau Parti Démocratique
 
Lettre à Elizabeth May, chef du Parti vert du Canada