Le point : mobilisation sur les pensions à l’ACEP

le 05 février 2010

Comme le président de l’ACEP Claude Poirier l’a signalé dans son message du 28 janvier, 18 syndicats de la fonction publique se sont réunis à la fin de janvier au bureau national de l’ACEP pour constituer un front commun face aux attaques possibles du gouvernement Harper contre la fonction publique.

En réponse aux préoccupations des membres de l’ACEP, l’exécutif national a lancé un appel de volontaires aux dirigeants des sections locales et au CEN en vue de former le nouveau Comité de mobilisation de l’ACEP. (Le comité n’a pas encore été mis sur pied officiellement et le Conseil exécutif national doit en confirmer le mandat et la composition.)

Le Comité se réunira quand même la semaine prochaine et la semaine suivante afin de commencer l’élaboration de stratégies et d’actions que l’ACEP entreprendra si le budget du mois prochain a un impact négatif sur les employés de la fonction publique – plus précisément sur leurs pensions. Ce Comité est composé de membres engagés déterminés à protéger les droits des membres de l’ACEP et de tous les employés de la fonction publique.

En outre, une assemblée du Conseil des présidents a été convoquée pour le 23 février afin de procéder à un échange d’informations et de préoccupations et pour amener l’Association à mieux répondre aux préoccupations des membres en général. De plus, le président Claude Poirier et l’agent des relations de travail Claude Archambault assisteront à une réunion du Comité consultatif sur les pensions en mars (date à confirmer).

Le bureau national de l’ACEP a commencé à réorganiser ses ressources afin de fournir tout le soutien et les ressources possibles aux actions que le Comité de mobilisation et le président jugeront approprié d’entreprendre.