Le déménagement de l’ACEP

le 24 octobre 2003

Nos nouveaux locaux

À compter du 1er décembre 2003, le quatrième étage du 100, rue Queen, deviendra le nouveau bureau national de l’Association canadienne des employés professionnels (ACEP).

« L’Association est chanceuse d’avoir trouvé de nouveaux locaux au World Exchange Plaza, compte tenu en particulier de l’effervescence du marché de l’immobilier dans la région de la Capitale nationale », a déclaré le président de l’Association, Bill Krause.

Le déménagement sera l’aboutissement de près de neuf mois de travaux intenses depuis que les membres de l’Association des employé(e)s en sciences sociales (AESS) et du Syndicat canadien des employés professionnels et techniques (SCEPT) ont voté en faveur d’une fusion et de la création d’un nouveau syndicat. L’Association a fait appel au jugement et aux conseils de spécialistes de l’immobilier (Royal LePage), d’une entreprise de conception et d’aménagement de locaux à bureaux (Disegno Interiors Ltd.) et de la négociation de baux (Ogilvy Renault), sans compter l’aide et les conseils de ses vérificateurs (Tom Foran) et de ses avocats spécialisés en droit du travail (Engelmann, Gottheil), de même que le travail ardu d’un comité des locaux et de discussions serrées du Conseil exécutif national. En outre, grâce à l’assistance de nos spécialistes de l’informatique (Bridgetech Systems) et de notre fournisseur de mobilier (Johnsons), nous avons réussi à mettre en place tous les éléments requis pour doter l’Association de nouveaux locaux et d’une nouvelle infrastructure qui lui permettront de mieux servir ses membres.

Notre nouveau bureau national

Situés au World Exchange Plaza, les nouveaux locaux de l’ACEP accueilleront la totalité de ses 20 employés et comptera de l’espace pour du personnel supplémentaire et toutes les installations voulues pour des réunions, y compris une cabine d’interprétation intégrée et des installations audiovisuelles. Les salles de réunions serviront aux discussions entre les membres et leurs agents des relations de travail, aux comités de négociation, aux sections locales, aux conseils exécutifs des sections locales, au Comité des finances, aux sous-comités du Conseil exécutif et au Conseil exécutif national.

« Nous pourrons accueillir presque toutes les réunions de l’Association sans devoir louer de salle d’hôtel coûteuse. C’est là le moyen le plus efficace et le plus efficient de tenir nos séances de travail », a déclaré M. Krause.« Nous devions, dès le départ, prévoir de l’espace en vue d’expansion. L’effervescence du marché de l’immobilier commercial, qui est alimentée par un programme dynamique d’acquisition d’espace du gouvernement fédéral, a fait grimper en flèche le prix des locaux à bureaux. Comme aucun ralentissement du marché n’est prévu, il était indispensable que nous adoptions une perspective à long terme pour nos nouveaux locaux. Le nouvel emplacement suffira aux besoins de l’Association pour la prochaine décennie », a ajouté M. Krause.

Notre échéancier en vue de rendre nos nouveaux locaux opérationnels et de sous-louer nos locaux actuels dans les plus brefs délais est serré; c’est pourquoi la mise en œuvre se fera en deux étapes. Les locaux du personnel seront achevés et occupés d’ici le début de décembre. Les autres installations et les grandes salles de conférences ne seront prêtes qu’en février.

Les options

D’entrée de jeu, le Conseil exécutif national a convenu que le meilleur emplacement pour les nouveaux locaux était dans le centre-ville d’Ottawa. Pour ce qui est de la question cruciale de l’acquisition de notre propre immeuble, le Conseil exécutif national de transition a estimé que le fait de devenir propriétaire et de jouer le rôle de locateur commercial empêcherait l’Association de mettre l’accent sur la création d’un nouveau syndicat et le service à ses membres. Après avoir retenu les services de Royal LePage comme agent, nous avons procédé à une analyse du marché et examiné neuf emplacements différents. Le programme d’acquisition de locaux à bureaux du gouvernement fédéral a occasionné une pénurie de locaux à bureaux dans la région de la Capitale nationale. La plupart des locaux disponibles n’étaient pas assez spacieux et n’offraient aucune possibilité d’expansion. Compte tenu de la superficie dont nous avions besoin, quelque 15 000 pieds carrés, nous n’avons retenu que deux emplacements, et c’est en dernière analyse le World Exchange Plaza qui s’est révélé le meilleur choix, car il satisfaisait tous nos besoins opérationnels.

« Nous avons repris un bail en sous-location et nous avons pu négocier une très bonne entente. Toutefois, dans le contexte actuel du marché, même la meilleure des aubaines n’est pas donnée. Même nos locaux actuels, quoique trop exigus et inadaptables aux fins du bureau national, auraient plus de doublé nos frais de location. Nos réserves nous donnent heureusement la possibilité de mettre en place un nouveau bureau national plus efficace et d’amortir les frais supplémentaires sur les prochaines années », a déclaré M. Krause.