Bulletin d'informations du président de l’ACEP José Aggrey

le 26 septembre 2006

Le gouvernement fédéral a rendu publique son intention de réaliser des coupures et autres économies à hauteur de deux milliards de dollars, à l’intérieur de la fonction publique fédérale. Cette annonce s’inscrit dans la foulée du budget 2006 des Conservateurs. Voici comment je comprends les choses.

Les économies proviendront essentiellement de quatre sources :

Le gouvernement coupera des programmes qui ne sont plus pertinents et qui ne sont pas des programmes de base – par exemple le projet de radar haute fréquence à ondes de surface de la Défense nationale et la consolidation des missions étrangères.

Le gouvernement convertira en économies les fonds inutilisés prévus au budget – par exemple, l’élimination du budget de formation de la GRC pour le programme relatif à la conduite avec facultés affaiblies par la drogue.

Le gouvernement prendra en compte les économies dues à l’efficacité – par exemple, l’efficacité opérationnelle du Centre des armes à feu du Canada.

Une information plus détaillée sera bientôt rendue publique.

On m’a informé que pas plus de 300 à 350 postes globalement seraient touchés par cette initiative gouvernementale. Le président du Conseil du Trésor, M. Baird, a en outre déclaré publiquement qu’aucun fonctionnaire ne serait mis à pied.