L’AFPC et le Conseil du Trésor s’entendent pour créer un groupe de travail sur la santé mentale

En janvier dernier, l'AFPC avait proposé cette initiative afin que les parties s'emploient à améliorer la santé mentale en milieu de travail. À l’issue des séances de négociations en mars dernier, les parties se sont entendues sur la composition, les responsabilités et l’échéancier du groupe de travail.

Le groupe de travail sera formé d’un comité technique et d’un comité directeur. Les parties conviennent de mettre sur pied ces deux comités d’ici le 30 avril 2015. Le comité technique remettra ses recommandations au comité directeur au plus tard le 1er septembre 2015. Les membres du comité directeur peuvent, d’un commun accord, prolonger cette période.

Les responsabilités du groupe de travail  sont, notamment, de trouver des moyens de réduire ou d’éliminer la stigmatisation en milieu de travail par rapport aux problèmes de santé mentale, de mieux transmettre l’information sur les problèmes de santé mentale en milieu de travail et de mettre en application la Norme nationale du Canada sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail.

L’ACEP, tout comme les autres syndicats de la fonction publique fédérale, avait été informée de l’intention de l’AFPC de mener ce dossier. L’AFPC est un leader reconnu en question de santé et sécurité au travail et en santé mentale et il est logique qu’elle soit au centre de ces discussions.

« Nous espérons que ce comité fera des recommandations qui pourront être intégrées par la suite aux conventions collectives de nos groupes EC et TR, » a indiqué la présidente de l’ACEP, Emmanuelle Tremblay.