L’ACEP agit pour ses futurs membres de la GRC

le 28 novembre 2017

En août 2017, l’ACEP a pris les mesures nécessaires pour que la Commission des relations de travail et de l’emploi dans le secteur public fédéral la reconnaisse en tant qu’agent négociateur des chercheurs en sciences sociales et des traducteurs de la Gendarmerie royale du Canada, au titre de l’article 58 de la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique fédérale.

La semaine dernière, le vérificateur général, Michael Ferguson, a publié son rapport de l’automne 2017, qui contient des constatations troublantes au sujet de l’ampleur inquiétante du problème du système de paie Phénix, ainsi que du long chemin à faire pour en arriver à un système fonctionnel.

L’ACEP est en première ligne dans cette lutte et défend les intérêts de ses membres qui ont des problèmes de paie, elle agit également pour protéger ces futurs membres de la GRC de subir ces mêmes problèmes.

Le président de l’ACEP, André Picotte, a écrit à Scott Brison, président du Conseil du Trésor du Canada, pour demander le report du transfert des chercheurs en sciences sociales et des traducteurs de la GRC vers le système de paie Phénix jusqu’à ce que les problèmes de paie actuels soient entièrement réglés. D’autres syndicats ont également écrit à M. Brison à ce sujet.

Le 27 novembre 2017, Daniel Dubeau, commissaire intérimaire de la GRC, a annoncé que ce transfert était reporté pour une durée indéterminée. Il a également annoncé que, de ce fait, la date à laquelle les employés civils de la GRC devaient être considérés comme des fonctionnaires fédéraux (le 26 avril 2018) était elle aussi repoussée pour une durée indéterminée. C’est une excellente nouvelle, car les employés civils de la GRC n’auront pas à endurer les nombreux problèmes de paie qu’ont connus des milliers de membres de l’ACEP à cause de Phénix.

Bien que la date de reconnaissance du nouveau statut ait été repoussée, l’ACEP continue de déposer des demandes en vertu de l’article 58 au nom de ses employés des groupes ESS et TRL. Quand la Commission des relations de travail et de l’emploi dans le secteur public fédéral approuvera cette demande, les employés des groupes ESS et TRL deviendront membres des unités de négociation EC et TR de l’ACEP, respectivement.

Entre-temps, l’ACEP poursuit les négociations avec le Conseil du Trésor afin de s’assurer que les actuels avantages sociaux dont bénéficient les groupes ESS et TRL seront maintenus jusqu’à la négociation des prochaines conventions collectives des groupes EC et TR.

Nous voulons assurer les membres actuels et futurs de l’ACEP à la GRC que nous continuons de protéger vos droits durant cette transition. De plus, nous voulons assurer à tous nos membres et futurs membres que nous faisons tout ce qui est possible pour obliger le gouvernement à prendre des mesures efficaces afin de remédier aux difficultés que Phénix a causées.